mercredi 16 janvier 2008

Lambert est mort

Les prolétaires du Monde entier pleurent aujourd'hui la disparition brutale et trop précoce du camarade Pierre Boussel dit Lambert, disparu tragiquement alors qu'il n'avait que 87 ans, après 54 trop courtes années passées à la tête de l'Organisation Communiste Internationaliste.
Le Tampographe envoie ses sincères et fraternelles condoléances aux camarades de la IVème internationale qui sont orphelins ce soir, aux 0,38% d'électeurs qui ont voté pour lui en 1988 au premier tour de la présidentielle et aux nombreux infiltrés trotskystes qui devront demain continuer le combat en ravalant leurs larmes.
Camarade, si demain tu vois un flic qui se lamente, un banquier qui sanglotte, un rédac-chef qui hoquette, des pompiers qui gémissent, un para qui renifle, un bébé qui braille, un ministre qui a les yeux rouges, un chien qui soupire, une porte qui grince, prends-les dans tes bras et fais-leur un calin, ce sont des trostskystes qui cachent mal leur chagrin.