lundi 26 mai 2008

Festival de Chaumont.


Photo prise en tentant de trouver le concours international d'affiches.

Le Tampographe est allé passer son petit dimanche au festival international de l'affiche et de l'édition graphique de Chaumont. Il a pris son train gare de l'est, a mangé un sandwich en regardant défiler la banlieue, a écouté AC/DC sur son MP3, s'est un peu endormi à Bar-sur-Aube.
Je suis d'abord allé au festival de l'édition graphique indépendante.
Je suis en général très hostile au travail des autres, c'est comme ça j'y peux rien, mais je suis très mauvais public. J'ai souvent envie d'étrangler les dessinateurs que je croise, je trouve que tout ce monde se la pète beaucoup pour pas grand-chose.
A Chaumont, rien de tel, il y avait plein de choses intéressantes. Pas d'envie de meurtre, si on omet ce que j'ai ressenti devant une sorte de gros lourd planté à la sortie du salon, épouvantail que je vois partout et qui tente de fourguer aux visiteurs son fanzine pourri, incarnation sinistre de l'artistoïde qui sert à rien.
Il y avait ça qui m'a bien plu, et puis ça qui est bien aussi, et ça puis ça aussi.
Ensuite j'ai voulu aller voir le concours d'affiches mais au bout de cinq kilomètres à tourner en vain autour de Chaumont, j'ai fini par avoir mal aux pieds et par renoncer à dénicher ce foutu concours. Je suis retourné prendre mon train sans avoir vu la queue d'une affiche, absolument que dalle, rien.

A la place j'ai photographié une bagnole:



C'est bien aussi. Mais j'aurais bien aimé voir ces putains d'affiches quand même.