vendredi 5 septembre 2008

Kommandanturlututu



Le tampon « Kommandanturlututu » réconcilie germanité et esprit français, sans faire l’impasse sur un passé douloureux.
Tampon en ersatz de caoutchouc dérivé de la betterave fourragère, monté sur manche en aggloméré d'épluchures de rutabaga.
Vendu sous le manteau contre 20 euros ou des tickets de pain.