vendredi 14 novembre 2008

Plutôt rouge que mort.


Depuis qu'ils ont résolu de ne plus porter le couteau entre les dents les communistes ne font hélas plus peur qu'à quelques mémés du huitième arrondissement et aux journalistes du Figaro. Le Tampographe appelle de ses voeux le retour à cette mode si seyante et fabrique ce tampon "Plutôt rouge que mort" d'après un dessin contre-révolutionnaire des années 30.