dimanche 22 février 2009

Construction Européenne.

J'aimerais partir de Paris quelques jours. Hélas je n'y arrive pas car un évènement inattendu m'en empêche à chaque fois que je boucle ma valise. Ma voiture brûle, j'attrape la grippe, mon compte en banque est à découvert, ou bien, abomination parmi les abominations, j'ai du travail. Je reste alors à bosser dans mon atelier en pensant aux lumières du Midi, alors qu' il fait ici dès 17h une obscurité presque parfaite, si l'on omet les néons des bars à putes de Pigalle.
A cause de cette difficulté, j'ai lâché un type qui voulait que j'aille en Slovaquie donner des cours de bande dessinée cet hiver.
La Slovaquie vient d'intégrer l'Europe des 25 (tandis que la Syldavie et la Bordurie doivent encore donner des gages de démocratie avant d'entamer tout processus d'intégration).
Je devais y mener un stage destiné à sensibiliser la jeunesse de Bratislava à la bande dessinée d'Europe occidentale.
Il faut dire que cette ville est une petite capitale, perdue dans les montagnes, loin des grandes villes culturelles de l'ouest. La pratique de la bande dessinée y est à peu près nulle, car les communistes la considéraient avec raison comme une activité de sales petit bourgeois dégénérés.
Intitulé du stage:
"A travers des approches expérimentales inspirées des travaux de l'OuBaPo, on présentera la construction européenne comme une oeuvre collective enthousiasmante.
Des exercices de création par groupes, la réalisation d'une grande fresque sur le thème de l'Europe, des sorties dans la nature, des après-midi à la piscine et des "Breaking-Ice Games" sont prévus pour resserrer les liens entre participants".

Au dernier moment, j'ai tout annulé tellement qu'en fait ça me faisait chier la bite et que j'en ai rien à foutre de cette Europe de neuneus de merde et de sa propagande qui ramollit le cervelet.
C'était déjà dur pour le pauvre organisateur mais j'ai aggravé les choses en envoyant à ma place un ami Belge.
Ce garçon, que j'aime tendrement, et qui fait de nombreuses missions un peu partout dans le monde ( par exemple il est allé en Amazonie apprendre la bédé aux indiens), ce garçon donc est aussi un kleptomane et un obsédé sexuel très affirmé.
A son arrivée à Bratislava il s'est saoulé à mort devant tout les officiels européens et devant le groupe de trente jeunes qu'il devait diriger. Après quoi on l'a porté à son hôtel, alors qu'il disait à ses élèves, garçons et filles, qu'il voulait leur faire l'amour à tous.
Par la suite il a réglé ses notes de boîte de nuit avec de la fausse monnaie, volé du champagne dans un restaurant, et quitté en courant très vite quelques-uns des Whisky bars de Bratislava afin de ne pas payer la note.
Qu'il soit remercié de son excellente prestation, je n'aurais jamais atteint une telle perfection.