lundi 28 décembre 2009

Rangement


Le clavier de mon ordinateur est recouvert par endroits d'une croute grise composée de vinaigrette, de soja, de gâteau à la banane, de sciure, de poussière et de peaux mortes. Le rangement de mon bunker est toujours une abominable corvée, je la repousse d'une journée pour glander encore un peu.
Dehors c'est désert, les enculés qui peuplent le quartier de l'Europe sont tous partis, les bureaux sont fermés, s'il ne faisait pas si froid je sortirais à poil, pas de raison de s'embarrasser de vêtements dans un endroit vidé de sa population. Le cul à l'air je me promènerais entre le parc Monceau et la rue de Lévis, je contemplerais la belle architecture hausmannienne des grands boulevards, je visiterais le musée de la vie romantique et j'y boirais un thé Mariage en considérant ma bite et la maison de Georges Sand. Hélas il fait froid, ma bite est au chaud dans un caleçon long que m'a expédié ma mère.
On aperçoit de loin en loin des pelisses de vison sur des dames. Certaines, les plus vieilles, ont des têtes à ne pas avoir été irréprochables sous l'Occupation, pour un peu on hésiterait à leur demander son chemin dans ces rues vides. Quand on s'y aventure elles vous prennent pour un clodo et vous congédient d'un geste.
Je laisse un peu mes machines au repos. Je passe le balais, le sol est recouvert de morceaux de caoutchouc, je nettoie mon clavier, et je prépare le travail pour demain.
En 2010 mon atelier sera ouvert chaque vendredi de 11h à 19h. Le reste du temps on peut venir sur rendez-vous.
Vendredi prochain 1er janvier c'est fermé.