vendredi 29 janvier 2010

Le Sud.






Je travaille sur des bons points qui seront sérigraphiés en mars à l'école des Beaux-Arts de Nîmes.

Aaah le Sud.

Je reviens du sud de Paris.

Place d'Alésia les parisiens ont un accent plus chantant, ils jouent aux boules sous les platanes, boivent des tomates et des mauresques, regardent passer les soirs d'été au perron de leurs maisons et votent volontiers Front National. Loin sous le brouhaha des voitures on entend le cricri des cigales, et sous les effluves de diesel, de merde et de vomi de toxico, on sent la farigoule et le sous-bois de pins parasols.