jeudi 8 juillet 2010

Liste des courses.



Je dois me lever de bonne heure pour aller faire ma lessive pour avoir terminé mon ménage à dix heures pour ressortir au marché de Belleville acheter des carottes pour manger à midi avec des œufs durs pour pouvoir être à l'heure chez mon dentiste à treize heures pour avoir mon après-midi un peu libre pour rejoindre un pote pour lui montrer les dernières pages de mon livre pour avoir son avis pour surmonter mon dégout pour continuer à bosser sans vomir pour de nouveaux dessins pour avancer dans mes projets pour monter une expo en janvier pour le festival d'Angoulême pour accompagner la sortie de mon livre tampographique pour l'Association pour faire chier du sang et des tripes par les yeux à tous mes ennemis pour les terrasser pour les voir mourir devant moi pour entendre les lamentations de leurs femmes.
Une exposition à Angoulême ça me fera sortir, je commence à m'emmerder; il faudrait que je fasse un peu plus de mondanités mais personne ne m'invite jamais. Ça doit être à cause du blog, on doit penser que j'ai mauvais caractère alors que je ne suis que tendresse. Et puis Angoulême je connais parfaitement, j'y ai pris un cortège ininterrompu de grosses cuites entre 1993 et 1995, j'y ai laissé tous mes revenus, ils ont rénové les remparts et la façade de la cathédrale romane avec une partie de cet argent et tracé une rocade et un échangeur d'autoroute avec le reste. C'est d'ailleurs très pratique, on peut désormais contourner et éviter Angoulême, ce que je vous encourage vivement à faire, sauf pour le festival de la bande dessinée de janvier 2011, mais j'y reviendrai.