lundi 20 septembre 2010

I wanna be your dog.

J'étais à la mer. Je suis rentré du train à vélo, en toussant par dessus mon guidon à cause de la pollution et de ma bronchite. La vitesse et le vent étalaient mes larmes et ma morve sur les côtés de mon visage.
J'ai dormi et ce matin j'ai été réveillé par des coups. Ça faisait tac tac tac tac et puis tactactactac et puis tacatacatacatacatacatac et puis plus rien. Ça a duré quelques minutes. Mes voisins tiraient un coup à 8h du matin un lundi avant d'aller au travail, ce qui démontre un bel enthousiasme, et aussi une certaine capacité à baiser à peine réveillé, avec la vessie pleine et la bouche pâteuse. J'ai entendu mon voisin descendre les escaliers en chantonnant, claquer la porte et filer dans la rue du Repos. Son chantonnement s'éloignait, j'ai ouvert les yeux et je me suis levé.
Je suis devant mon ordinateur, je bois mon café, c'est l'an 2010, on boit son café devant son ordinateur. Je fais cuire dans ma presse les armoiries du Marquis de Sade que Poupée Viande m'a données. Il s'agit d'une aigle bicéphale couronnée, prise dans une étoile à huit branches. C'est un motif extrêmement majestueux, mais on aurait été étonné d'apprendre que les armoiries de la famille de Sade représentent un notaire posant culotte et faisant caca derrière un buisson. Et pourtant il y a dans l'œuvre de Sade bien plus de notaires en train de faire caca que d'aigles majestueuses, c'est statistiquement démontrable.



Hier sur le bateau du retour un lévrier frissonnait. Il était très maigre, il ressemblait à un lapin écorché. Sa maîtresse était une femme de cinquante ans; elle souriait à un monsieur qui portait un collier de barbe.
Le lévrier grelottait, vibrait, lançait des regards. Il a commencé à faire des mouvements de bassin et à se masturber tandis que la dame continuait sa conversation. Il a entrepris de se frotter sur la jambe de sa maîtresse, s'est pris une claque sur son tout petit crâne. Elle ne s'interrompait pas, elle parlait et souriait au monsieur, on lui voyait plus de gencives que de dents. Il a continué à se masturber et les claques se sont mises à pleuvoir sur sa petite tête imbécile. J'avais envie de faire du mal à ce chien, en premier lieu de l'étrangler, en second lieu de le lancer à l'eau comme une sorte de javelot vivant, tant la forme de ces lévriers est aérodynamique.
Je me demande à quoi ressemblent les pensées d'un lévrier. Les propriétaires de chiens devraient se méfier:
"je t'en supplie maîtresse mets-moi ma laisse, je t'en supplie fais-moi faire ma petite promenade, je t'en supplie regarde-moi faire caca , oh ma maîtresse, je t'en supplie oh oui tire sur ma laisse, jette-moi un hérisson en plastique qui fait pouët, donne-moi des claques quand je me frotte contre ta cuisse ma maîtresse, donne-moi des boulettes de viande pourrie à manger dans une gamelle en plastique rouge, appelle-moi Kiki oh ma maîtresse oui appelle-moi encore Kiki!".

tampon Marquis de Sade
20€ plus 5€ de port.

Commander à le.tampographe@free.fr