lundi 11 avril 2011

Caveau de famille.




Bon, il fait beau, je sors prendre le soleil au Père Lachaise avec mon appareil photo autour du cou. Depuis quelques jours je scrute les pierres tombale pour y trouver des noms ridicules; Famille Crétin, Famille Gronais, Famille Lecul, Eugène Labitte, Gisèle Neveu née Connard, Louis Anculais. Je passe devant les tombes en faisant hin hin hin et je photographie les inscriptions. Je marche dans les allées, j'enjambe des grappes de gendarmes, pas les militaires, les insectes, il y en a plein le Père Lachaise, j'ignore pourquoi.
Derrière le cyprès un peu penché:
Michel Cule
hin hin
Sur une pierre tombale en marbre rose.
Sabine Grosseix
hin hin hin
Sur un vieux caveau de famille
Famille Baisencourt
Hin hin hin
Je m'engage dans un petit chemin très étroit qui serpente entre les tombes. Sur une pierre tombale couverte de choses en céramique et en plastique:

Stéphane Crétin

hahaha

20 août 1978-30 septembre 1978.

"A notre bébé mort si tôt"
"A notre enfant chéri"
"Ta disparition brutale nous a déchiré le coeur à tout jamais".
Hahaha. Euh. Hum.
Je range alors mon appareil photo et je sors du cimetière en chialant.

Je rentre à mon atelier. Je travaille sur mon livre. J'en bouffe matin, midi et soir, je fais chier mes rares amis avec des histoires de typos, format, papier, je demande des avis à des gens pour faire systématiquement le contraire de ce qu'ils pensent, je dors, mange, marche, nage, pédale, baise avec ce livre, alors que mon éditeur flotte quelque part dans les eaux vertes et grasses du canal saint Martin. J'écoute un album d'easy listening des Beastie Boys pour essayer de me persuader que je suis un mec super cool alors qu'en fait je ne rêve que de cramer des baraques, massacrer des villages, piller, empoisonner des puits, tuer, détruire, arracher des vêtements, baiser sans enlever mes bottes. Mais bon, on ne fait pas toujours ce que bon nous semble dans la vie et donc j'écoute plutôt les Beastie Boys en buvant du café.
Je ne serai pas ouvert vendredi prochain ni le suivant, je rouvrirai mes portes le vendredi, et le vendredi seulement. Ne passez pas à mon atelier vendredi.
Je mettrai en ligne de nouveaux modèles début mai, et je ferai une journée portes ouvertes le samedi 30 avril. Le premier mai aura lieu ma battue annuelle au collier de barbe, j'y reviendrai.