vendredi 7 juin 2013

Faune de nos régions.


Boulevard de Clichy, sur l'immonde terre-plein qui chemine entre deux rangées de sex-shops et de bars à bière, je remarque un petit quinquagénaire qui fait un curieux manège. Il zigzague d'un bord à l'autre de l'avenue, non pas comme un homme ivre, mais comme un ramasseur de champignons. Je le rattrape et marche à quelques mètres derrière lui pour comprendre ce qu'il fait. Arrivé Place de Clichy il se dirige vers une entrée de ruelle qui empeste l'urine. De lourds touristes polonais ou allemands, venus découvrir le Paris By Night et ses audacieuses fééries, viennent toute l'année y soulager leurs vessies. Dans une rigole d'urine, je vois une demi-baguette de pain. L'homme tend son pied et la tâte, comme on choisirait un avocat chez le marchand des quatre-saisons. Il a l'air satisfait, et se saisit du morceau de pain, qu'il met dans un sac en plastique. Il s'enfuit ensuite en direction de la rue Ganeron, tandis que je reste figé sur place. J'en avais entendu parler depuis des années, je n'y croyais pas, mais je dois bien me rendre à l'évidence que je viens de voir en chair et en os un véritable soupeur. Autant dire une vision surnaturelle, une licorne en plein XVIIIème arrondissement, un lutin au métro Blanche, un dahu arpentant les flancs de la butte Montmartre.